jeudi 20 juillet 2017

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky Albertalli




Edition : Le Livre de Poche (Jeunesse)
Date de parution : 2017
Nombre de pages : 315


Résumé : Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 
1/ Ils fréquentent le même lycée. 
2/ Blue est irrésistible. 
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) 
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…









J'arrive bientôt à la moitié de ma lecture de la PAL de l'été. Pas sûr que j'arrive à tenir avec les dix livres, je devrai sûrement en ajouter d'autres pour tenir jusqu'à fin août.

Simon et Blue s'écrivent des e-mails depuis plusieurs mois maintenant et on sent qu'ils tombent amoureux virtuellement l'un de l'autre. Mais, quand Simon oublie de fermer sa session sur l'un des ordinateurs au lycée et que Martin, un camarade de classe, voit les échanges de mails et que Simon est gay, tout bascule. Martin lui fait du chantage pour que Simon lui présente sa meilleure amie. Mais la situation dégénère quand un post sur le tumblr du lycée, annonce que Simon est gay. Au début, personne ne dit rien au lycée, mais petit à petit, les élèves commencent à se moquer de lui, à lui faire des farces. Les amis de Simon sont là pour le soutenir et à le protéger. On découvre ensuite qui est vraiment Blue, et ça fait tout bizarre de le savoir, parce qu'on a déjà vu ce personnages plus tôt dans le livre et on se dit que les indices laissés aurait pu nous aider. 

J'avais remarqué ce livre, lors de ma visite au salon du livre de Genève, il y a quelques mois. Le titre me disait quelque chose, mais je me souvenais plus si j'avais déjà lu le résumé ou pas. Quand j'ai lu le résumé, ça m'a tout de suite plu, mais je ne l'ai pas acheté. Ce n'est que en mai, que j'ai finalement craqué et je l'ai acheté. Je trouve le sujet de l'histoire intéressant, celui de l'homosexualité à l'adolescence. Parce que, il faut l'avouer, on ne sait pas encore ce que l'on veut et qui on est vraiment à cette période, mais il est encore plus difficile d'avouer qu'on est attiré par les personnes du même sexe, que se soit fille ou garçon.

Je me retrouve beaucoup en Simon, déjà, par rapport à ce qu'il aime, Harry Potter, les oreos..etc.. , mais aussi du fait que c'est l'adolescent typique qui essaie d'être lui-même, mais qui garde quand même un secret, celui d'être gay. 

En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce livre et je le conseille vivement si vous voulez une lecture légère, mais qui parle quand même d'un sujet sérieux.

dimanche 16 juillet 2017

Tomb Raider : Les dix milles immortels de Dan Abnett et Nik Vincent




Edition : Hachette (Aventure)
Date de parution : 2017
Nombre de pages : 354


Résumé : Traumatisée après ses aventures sur l'île de Yamatai, Lara Croft tente de retrouver une vie normale. C'est alors qu'elle apprend que sa meilleure amie, Sam, est dans le coma. Mais les ennuis ne font que commencer : en effet, il semblerait que Himiko, la déesse du Soleil, ait pris possession de Sam. Lara est prête à tout pour la sauver, quitte à se lancer dans une quête impossible afin de dénicher un artefact magique disparu depuis des millénaires : la mythique Toison d'Or. Toutefois, elle est loin d'être la seule à chercher cet objet mystérieux soi-disant capable de guérir tous les maux… Commence alors une véritable course contre le temps… mais aussi contre trois nouveaux ennemis : un infâme magnat, une organisation secrète, et dix mille combattants immortels, tous à la recherche de la Toison !




Pour la suite de ma lecture de la PAL de l'été, j'ai continué avec Tomb Raider : les dix mille Immortels. Je suis un très grand fan de la série de jeux vidéo de Lara Croft, alors quand j'ai vu qu'un roman allait sortir, j'ai sauté de joie !
L'histoire se passe après les événements sur l'île de Yamatai et le jeu Rise of the Tomb Raider, nous retrouvons, donc, une Lara jeune qui vient de traverser des épreuves difficiles sur l'île et tente d'oublier ce qui s'est passé. Elle reçoit un appel de l'hôpital, Sam, qui était avec elle sur l'île, est dans le coma. Lara découvre que Sam n'est plus elle-même depuis qu'elle a été possédé par Himiko, la Reine Solaire. Elle se lance dans la quête de la Toison d'Or, qui pourrait guérir Sam.
J'ai eu un petit coup de coeur pour ce roman, qui retranscrit bien la personnalité de Lara, mais nous avons aussi des personnages avec différentes personnalités, même si ils apparaissent peu dans l'histoire pour certains. Nous retrouvons aussi les Trinitaires, qui sont dans le jeu Rise of the Tomb Raider, et les dix mille immortels, commandés par Arès.
Je ne suis absolument pas déçu par ce livre et je le recommande vivement pour les fans de Lara Croft. J'espère que d'autres romans vont sortir, comme celui-ci !

mercredi 5 juillet 2017

Agatha Raisin enquête : Tome 1 - la quiche fatale de M.C.Beaton



Agatha Raisin enquête :
Tome 1 - la quiche fatale
de M.C.Beaton

Edition : Albin Michel
Date de parution : 2016
Nombre de pages : 320

Résumé : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.




Mon avis : En commençant ce livre, je ne m'attendais pas du tout à ce que se soit un coup de coeur ! Je ne lis pas beaucoup de roman policier, mais alors celui-ci, j'ai vraiment aimé ma lecture. Il faut dire que c'est un roman policier assez ''léger'' comparé à certains.

Dans ce premier tome, nous retrouvons le personnages principal, Agatha Raisin. Agatha prend, sur un coup de tête, sa retraite anticipée et part dans la campagne anglaise pour vivre une vie paisible. Mais la venue de la quinquagénaire n'est pas très apprécié par les villageois, qui n'aiment pas beaucoup les étrangers. Pour s'intégrer, malgré les regards mauvais de ses voisins, Agatha décide de participer au concours de quiche. Elle triche au concours et un homme meurt en mangeant sa quiche, qui n'a pas été faite par elle, mais par un traiteur. Pour s'innocenter, elle va démasquer le coupable !

Je me suis tout de suite attaché au personnage de Agatha, qui malgré son caractère, essaie vraiment de s'intégrer dans ce village. Tout au long de l'histoire, nous allons suivre ses péripéties et nous découvrirons qui a tué cet homme. Le lieu, décrit dans le livre, fait quand même un peu rêver, un village dans la campagne anglaise, non loin de Londres, c'est un cadre idyllique. Le livre est un mélange entre policier et humoristique, il y a ce côté british qui j'aime beaucoup dans le style de l'auteur.

Un premier tome réussi, j'ai vraiment hâte de lire les prochains livres !

samedi 1 juillet 2017

La Belle et la Bête de Madame de Villeneuve



La Belle et la Bête 
de Madame de Villeneuve


Edition : Folio 2€
Date de parution : 2010
Nombre de pages : 135


Résumé : " Le monstre se fit entendre.
Un bruit effroyable, causé par le poids énorme de son corps, par le cliquetis terrible de ses écailles et par des hurlements affreux, annonça son arrivée. En voyant approcher la Bête, qu'elle ne put envisager sans frémir en elle-même, la Belle avança d'un pas ferme, et d'un air modeste salua fort respectueusement la Bête. Cette démarche plut au monstre et, se retournant vers la Belle, il lui dit : "Bonsoir, la Belle".






Mon avis : Pour ma première lecture de ma PAL de l'été, j'ai choisi le conte de la Belle et la Bête de Madame de Villeneuve. Une version du conte que je n'avais pas encore lu, mais que je n'ai pas tant apprécié au final.

La première partie de l'histoire est assez facile à suivre et s'approche un peu de la version de Disney avec le dessin animé, on y retrouve la magie et un petit côté enfantin. Cette partie a été agréable à lire. Pour la deuxième partie, je me suis un peu perdu dans l'histoire. Cette partie est assez longue et difficile à suivre.

Cela reste quand même une bonne lecture pour ceux qui veulent redécouvrir ce conte, mais je dois avouer, ce n'est pas ma version préférée.